Mon parcours

Je suis docteure en sociologie, diplômée de l’Université Paris-VII Jussieu.

Après mon doctorat, j’ai exercé des fonctions de chargée de cours et occupé un poste de maître de conférences associée à l’Université des Antilles et de la Guyane, où j’enseignais et encadrais les travaux de recherches des étudiants en Langue et culture régionale.

J’ai ensuite enseigné les relations interculturelles à la Fachhochschule d’Augsbourg, en Bavière (Allemagne).

J’ai enseigné à l’université Marc Bloch Strasbourg II, en France, où j’ai, pendant six années, occupé le statut de Chargée d’Enseignement, dont deux années en tant qu’attachée temporaire d’enseignement et de recherches (ATER). J’y ai enseigné la sociologie générale; encadré des travaux d’étudiants et co-dirigé avec le doyen du département de sociologie un groupe d’enquêtes sur les discriminations au travail et au logement. J’ai également été chargée du cours d’histoire de la sociologie dispensé par le Service d’Enseignement à Distance (SED) de cette université.

Pendant les quelques années passées à Strasbourg, j’ai été chercheure associée au Laboratoire de recherche « Cultures et Sociétés en Europe », Unité 7043 du CNRS.

Je suis actuellement enseignante à l’UAG-IUFC, en Martinique, où je continue mon activité de chercheure, sur les problématiques sociales, culturelles et identitaires des sociétés antillaises issues de l’esclavage et de la colonisation. Je suis également chercheure associée au Laboratoire de recherche CEREGMIA – pôle Martinique de l’UAG. Mes principaux travaux concernent la sociologie de la dominance (relations entre groupes entretenant des relations asymétriques de type Nord vs Sud) ; les discriminations raciales, ethniques et de genre;les traitements socioculturels du corps ; l’esthétique dénaturante ; les minorités et majorités ‘raciales’ dominées (l’exemple des Indo-Antillais et des Afro-Antillais); les héritages culturels africains des Antilles; les bouleversements anthropologiques et culturels vécus par les Indo-Antillais (immigration, acculturation, métissage) ; l’interculturalité (relations entre groupes entretenant des liens symétriques, Nord-Nord) ; sociétés plurales (dont les membres entretiennent des relations asymétriques et/ou égalitaires).

En tant que sociologue consultante j’ai également une activité de conférencière dont les thématiques apparaissent à travers les intitulés que vous pouvez consulter ici.

J’anime par ailleurs une émission télévisée sur la chaine zouk.tv, intitulée « Raison pratique » dans laquelle j’invite des écrivains et artistes locaux à parler de leurs productions.